Le Manifeste pour la Paix

Un de mes gros contrats de cet automne a été la production de 140 exemplaires (70 numérotés et 70 hors-commerce) de cette pochette cartonnée.
L’organisme Les Artistes pour la Paix cherche à sensibiliser les artistes et citoyens aux actions et moyens qui favorisent la maintien de la paix : protection de l’environnement, des minorités, promotion de la culture et de l’éducation, hors de toute orientation politique.
Pour ses 30 ans, l’organisme a publié un Manifeste, à tirage limité et illustré et m’a chargée de la conception et de la production des pochettes de présentation.
Le texte étant composé des feuillets mobiles, il fallait concevoir une pochette avec des rabats sur les 3 côtés. Le client souhaitait également un système de fermeture discret, on a donc choisi d’insérer des aimants extra-fins dans le plat supérieur et le rabat de droite.
Le choix de la toile s’est porté sur une toile Milbank rouge, une toile de coton enduite, qui présente un bel aspect lin et qui résiste bien aux tâches et à la poussière. Les finitions intérieures sont faites de papier Canson Mi-Teinte bourgogne.
Le marquage à chaud a été réalisé par Gravure Choquet, qui a un travail parfait avec rapidité et gentillesse, merci à eux !

Si vous avez un projet de cartonnage, vous pouvez me contacte pour établir avec moi un devis gratuit. Et pour les OBNL j’offre une remise de 10% 😉

Le hot stamping, le marquage à chaud et la dorure…

Cet article du Devoir, sur la fonte Futura, et la série sur le même sujet qui semble devoir suivre, m’a donné l’idée de vous parler de hot stamping (le vocabulaire technique au Québec est presque toujours en anglais, très influencé par la proximité des US, fournisseur essentiel de machines outils et de matières premières. Si le Canada a adopté le système métrique, on continue beaucoup de mesurer en pouces et pieds, à cause des matériaux tels le papier et le carton qui continuent d’être ainsi conditionnés).

La dorure traditionnelle

bookbindesign_lettre_tige-e1531350885501.jpg
Bookbindesign, by Kevin Noakes

En reliure, on fait des livres, je ne vous apprends rien. Traditionnellement, le travail de décor à l’or et de titrage n’est pas celui du relieur mais du doreur. Celui-ci peut s’occuper des tranches, du décor et/ou du titre. Il y a encore des relieurs qui font appel à des doreurs afin de titrer leurs oeuvres, souvent de très grande valeur. Si vous ne connaissez pas le travail de Louise Bescond, je vous encourage à le découvrir. Elle poste souvent sur son compte instagram le travail des doreurs auxquels elle fait appel. Continuer la lecture de « Le hot stamping, le marquage à chaud et la dorure… »