Le hot stamping, le marquage à chaud et la dorure…

Cet article du Devoir, sur la fonte Futura, et la série sur le même sujet qui semble devoir suivre, m’a donné l’idée de vous parler de hot stamping (le vocabulaire technique au Québec est presque toujours en anglais, très influencé par la proximité des US, fournisseur essentiel de machines outils et de matières premières. Si le Canada a adopté le système métrique, on continue beaucoup de mesurer en pouces et pieds, à cause des matériaux tels le papier et le carton qui continuent d’être ainsi conditionnés).

La dorure traditionnelle

bookbindesign_lettre_tige-e1531350885501.jpg
Bookbindesign, by Kevin Noakes

En reliure, on fait des livres, je ne vous apprends rien. Traditionnellement, le travail de décor à l’or et de titrage n’est pas celui du relieur mais du doreur. Celui-ci peut s’occuper des tranches, du décor et/ou du titre. Il y a encore des relieurs qui font appel à des doreurs afin de titrer leurs oeuvres, souvent de très grande valeur. Si vous ne connaissez pas le travail de Louise Bescond, je vous encourage à le découvrir. Elle poste souvent sur son compte instagram le travail des doreurs auxquels elle fait appel. Continuer la lecture de « Le hot stamping, le marquage à chaud et la dorure… »

L’art de la reliure est-il mort ?

Avoir un atelier en métiers d’art est un exercice d’équilibriste, il me semble, et notamment en reliure, à Montréal. L’art de livre semble condamné, si l’on se fie à ce que l’on me dit souvent… Vraiment ? Je ne suis pas sûre que l’attachement au livre ne subsiste par, pour ma part. Les gens aiment l’objet, les gens aiment laisser des traces écrites, les gens valorisent le fait-main, le fait-local, l’objet sur-mesure.

Pour autant, il est vrai que le métier évolue. Si auparavant, un atelier de reliure pouvait exister en misant sur les reliures classiques que les clients s’offraient pour leurs livres de valeur, ce n’est évidemment plus le cas. Les collectionneurs qui s’offrent de la reliure d’art sont presque inexistants, et les amateurs de reliure classique sont en voie de disparition, appartenant à une autre génération.

boite_impatients

La gageure est donc de développer mes services, pour trouver de nouveaux publics…

Continuer la lecture de « L’art de la reliure est-il mort ? »

Le livre d’or sur-mesure, un cadeau de mariage unique

Cette semaine, j’ai réalisé un livre de mariage très élégant et moderne, commandé par des employés d’une compagnie de jeux vidéo : un cadeau de mariage super original et complètement personnalisé pour Kimberly et Michaël.

livre-mariage

Livre de signature ou un album photo ?

Il a d’abord été convenu, avec la personne chargée du projet, de faire un livre hybride. En effet, difficile de choisir entre un livre de signature ou un album photo (donc la structure adaptée permet au livre de ne pas se déformer), pour coller les Polaroïds du photobooth, mais aussi ajouter tous ces petits souvenirs inestimables : le discours du témoin griffonné dans la voiture la veille, un exemplaire du menu et de l’invitation calligraphiés par un artiste en lettering, les fleurs séchées du bouquet et les plus belles photos de la photographe. Continuer la lecture de « Le livre d’or sur-mesure, un cadeau de mariage unique »