Le sens du papier (2ème partie)

pli du papierNous avons donc vu précédemment que le papier a un sens (ses fibres sont toutes parallèles les une aux autres) et qu’il se déforme dans un sens plus que dans l’autre quand il subit des variations d’humidité (à cause de ses propriétés hygroscopiques).
Mais une fois qu’on sait ça, qu’est-ce qu’on en fait?

Comment trouver le sens du papier ?

Il y a plusieurs façons de le trouver :

  • Vous avez une bonne vision de près ? Observer la surface de votre papier ou de votre carton. En lumière rasante, vous devriez pouvoir discerner l’alignement des fibres. C’est plus ou moins visible selon les papiers (très facile à voir sur un carton par exemple), mais attention à ne pas vous faire avoir ! Certains papiers ont reçu des traitements pour présenter un motif : effet lin, effet bois,… et ces gaufrages peuvent vous induire en erreur.
  • Tenter de plier la feuille dans un sens, puis dans l’autre. Vous allez sentir que dans un sens, le pli semble aller tout seul, tandis que dans l’autre, une résistance est bien présente. Le sens du grain papier sera parallèle au pli qui se fait aisément. Là encore, attention, le format de l’échantillon peut vous influencer : une bande de papier très étroite et très longue se pliera plus facilement dans sa longueur, même si c’est le contre-sens (aussi appelé sens d’allongement). Essayez donc de tester un échantillon le plus carré possible.
  • Le test de l’eau : si c’est possible, humidifier un coin de votre papier. Avec un pinceau trempé d’eau, tracer deux lignes d’eau perpendiculaires le long d’un coin de la feuille. Un des côtés va gondoler : vous avez trouvé le sens d’allongement ! Le sens du grain sera perpendiculaire à la ligne de gondolement de votre feuille.

 

Ok, mais à quoi ça sert ?

Le sens du papier a un grand intérêt dans vos projets de reliure et peut poser bien des problèmes s’il n’est pas respecté :

Le papier se plie beaucoup mieux dans le sens du grain (qui n’oppose pas de résistance) que dans le contre-sens. Si vous pliez votre papier dans le contre-sens, vos plis seront beaucoup moins nets, ils auront un aspect « cassé » et seront nettement plus fragiles. Par exemple, si vous voulez faire une reliure de type carnet, avec une couverture cartonnée souple, le pli de votre couverture sera beaucoup moins beau s’il est dans le contre-sens. Avis aux perfectionnistes !
De même, des pages créées dans le contre-sens seront beaucoup moins souples et le livre s’ouvrira moins bien. Pour un livre de signature, cela peut poser quelques problèmes!

Nous avons vu qu’une reliure collée s’ouvrait moins bien qu’une reliure cousue. Et bien, il y a pire qu’une reliure collée, il y a  la reliure collée dans le contre-sens (horreur, je sais). En effet, quand on applique la colle sur le dos du livre, on se retrouve à encoller le contre-sens. Souvenez- vous du test de l’eau : dans le contre-sens, le papier gondole. Et bien, une reliure collée dans le contre-sens donne le plus souvent un dos tout gondolé, qui risquera davantage de casser (à cause du manque de souplesse du contre-sens) et qui en plus, s’ouvrira mal (la totale).
J’avais gagné un catalogue d’une exposition, tenue dans un grand musée montréalais. Ce catalogue était vendu autour de 80$, donc assez dispendieux, il était pourtant juste collé. À cause du poids des feuilles de papier glacé (c’était en plus un grand format) et du fait qu’il était imprimé à contre-sens, la reliure a cassé en quelques semaines, ce qui est un peu rageant quand on a payé la chose presque 100$…

Un petit truc si vous imprimez vous-même et voulez faire attention au sens : en général, les papiers d’imprimante format 8 ½ x 11 sont dans le sens du grain. Si vous imprimez en format portrait, tout devrait être ok !